Réservé aux abonnés

Au nord du Liban, où le choléra revient: «Hier, on a admis 120 cas aux urgences»

Le pneumologue et président du Conseil municipal de Bebnine, Kifah Kassar échange au téléphone avec Firas Abiad, ministre de la santé libanais concernent l’inquiétante propagation de la maladie dans la région. | Heidi.news / Matteo Maillard

Une résurgence de choléra sévit au Liban depuis début octobre 2022, et la maladie menace de s'étendre à tout le pays. Reportage dans le district d'Akkar, épicentre de l'épidémie.

Le Liban connaît une résurgence du choléra depuis le mois d’octobre 2022, pour la première fois depuis 1993. Selon des médecins du district d’Akkar, au nord du pays, l'épidémie serait bien plus grave que ne le suggèrent les chiffres officiels. Une situation d’autant plus préoccupante qu’il n’existe aucun contrôle sur l’approvisionnement en eau, les installations de pompage et d’assainissement étant à l’arrêt par manque d’électricité.

Reportage dans la localité de Bebnine, au cœur de l’épidémie, et dans le seul hôpital public de la région, la plus pauvre du Liban.

A l’hôpital d’Akkar. Les yeux mi-clos, la voix absente, le chauffeur de bus scolaire Mustafa Hamad el Zoabi, 51 ans, explique être tombé malade il y a trois jours. Diarrhée, vomissements, maux de tête. «On a cru qu’il allait y passer. Ses yeux avaient changé de couleur, sa peau était devenue jaune», rapporte son fils

Aux urgences de l’hôpital gouvernemental d’Akkar, seul hôpital public de la région, la quasi-totalité des lits sont occupés par des patients aux symptômes identiques à ceux de Mustafa, en ce samedi 24 octobre. La même question est sur toutes les lèvres.

«Je ne sais pas où j’ai attrapé le choléra. Je ne bois que de l’eau en bouteille. Les médecins disent que cela peut venir des fruits et légumes ou que l’eau en bouteille ne soit pas réellement filtrée», rapporte Mustafa qui, tout d’un coup, s’agite.

Il se lève avec difficulté et se hâte maladroitement de rejoindre les toilettes. Dans la chambre adjacente, un enfant gémit. Une vingtaine de mouches bourdonnent autour de lui. Sa mère revient avec un tablier jetable qu’elle enroule autour de la taille de son fils. Ici, il n’y a ni couches ni draps. Elle s’attelle ensuite à nettoyer le lit souillé. Aux toilettes, ni savon ni papier.


Le choléra en deux mots

Le choléra est une infection diarrhéique aiguë provoquée par l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés par le bacille Vibrio cholerae. Le choléra est une maladie extrêmement virulente qui peut provoquer une diarrhée aqueuse aiguë sévère. Les symptômes apparaissent entre 12 heures et cinq jours après l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés. Touchant les enfants comme les adultes, la maladie peut tuer en l’espace de quelques heures si aucun traitement n’est administré.


Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter