| | Interview

Au CHUV, les doléances sont devenues sources de satisfaction

Béatrice Schaad. | CHUV

Béatrice Schaad est à la tête du Service de communication du CHUV depuis 2007 et professeure titulaire à l’Institut des humanités en médecine à l’Université de Lausanne depuis le 1er août 2019. Ce lundi 9 décembre, elle donne sa Leçon inaugurale au CHUV. Journaliste et spécialiste de santé publique, elle a transformé les plaintes des patients et de leurs proches en richesse: les 585 doléances enregistrées au CHUV en 2018 poussent l’institution à améliorer sa prise en charge. Interview.

Alors, comment doit-on vous appeler maintenant? Professeure? Docteure?

Ah non, surtout pas. Je ne suis pas docteure. Je suis juste détentrice du titre de docteure ès sciences de la vie. Mais je suis bien professeure titulaire en charge des relations entre patients et professionnels à l’Institut des humanités en médecine.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi