| | news

Antonio Hodgers: «Nous ne laisserons pas Genève devenir Monaco-sur-Léman»

Antonio Hodgers veut récolter l'avis de la population genevoise sur le développement du canton.Keystone / Salvatore di Nolfi

Genève enregistre un nombre record de surfaces commerciales vacantes, en particulier de bureaux (lire l’article consacré à ce sujet). Cette situation interpelle d’autant plus que la crise économique qui se profile ne devrait pas inverser la tendance - au contraire. Par ailleurs, les entreprises étrangères, qui ont longtemps été les principaux vecteurs de la demande de bureaux, ne sont plus aussi nombreuses à s’implanter dans le canton.

Cette donne pousse le Conseil d’Etat à repenser la politique de développement économique du canton. D’ailleurs, les autorités invitent la population à un dialogue du 24 au 28 septembre autour de cette question centrale: «Quel type de développement voulons-nous pour Genève?». Interview d’Antonio Hodgers, président du Conseil d’État et chargé du Département du territoire.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi