| | Interview

Antoine Hubert bouscule le paysage hospitalier bernois en entrant dans le capital de l’Hôpital du Jura bernois

Antoine Hubert. | Swiss Medical Network

EXCLUSIF – Le deuxième groupe de cliniques privées du pays, le Swiss Medical Network, entre au capital actions de l’Hôpital du Jura bernois (HJB SA) pour près de 27 millions de francs (35% des parts). L’annonce, ce 10 janvier, bouscule le paysage hospitalier du canton de Berne: c’est la première fois qu’un groupe privé acquiert des participations dans un hôpital appartenant à l'Etat. Ce partenariat public-privé d’un nouveau genre réjouit Antoine Hubert, administrateur délégué du Swiss Medical Network. Entretien.

Pourquoi investir à Saint-Imier et à Moutier?

Swiss Medical Network est partenaire de ces deux hôpitaux depuis cinq ans dans le secteur de la radiologie. Nous connaissons les deux sites. Ils ne sont pas déficitaires et des projets y sont d’ailleurs en cours. En plus de notre entrée au capital, nous allons investir 25 millions de francs ces trois prochaines années pour que les projets prévus à Moutier et à Saint-Imier puissent voir le jour. Nous avons également la possibilité de devenir actionnaire majoritaire dans trois ans. En nous cédant 35% des part de l’HJB, le canton de Berne résout également un problème. En impliquant un acteur privé, le canton peut ainsi encore diminuer l’implication du politique, surtout sur le site de Moutier.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi