| | News

À l’Hôpital Pourtalès de Neuchâtel, on attend désormais la deuxième vague d'infections

À l’Hôpital Pourtalès de Neuchâtel. Photo: Keystone

Ce texte est issu de notre newsletter gratuite, le Point Coronavirus, qui vient remplacer pour quelques semaines le Point Sciences et donne la parole à ceux qui sont sur le front de l'épidémie.

Pour augmenter son nombre de lits, le service des soins intensifs de l’Hôpital Pourtalès a mis en place deux unités supplémentaires, sobrement appelées «Unité 2 et Unité 3». Le nombre de patients nécessitant des soins intensifs a chuté ces deux dernières semaines. Comme à Genève ou Lausanne, le personnel soignant est en surnombre, et le calme a gagné l’hôpital.

L’Unité 3 a pu fermer ses portes la semaine dernière et hier, c’est la 2 qui s’est close. Layla Haller, médecin assistante, s’en réjouit. Je lui donnais la parole au début du mois, juste après son long confinement, elle qui avait contracté le Covid-19.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi