| | news

A Genève, une aide alimentaire inédite pour les enfants de familles précaires

Des familles font la queue à la patinoire des Vernets, à Genève, pour recevoir une aide alimentaire, le 6 juin 2020 | KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Retour à la normale dans le canton de Genève? Pas pour l’aide alimentaire d’urgence. La semaine dernière encore, la fondation Colis du cœur a aidé 14’030 personnes, contre environ 3500 avant la crise. Parmi elles, environ 40% de mineurs. Aujourd’hui, 5’500 familles à Genève reçoivent cette aide. La situation a poussé la fondation Children Action à lever des fonds, dans une opération locale inédite, pour répondre aux besoins des enfants les plus précaires. A ce jour, 75’000 francs ont été réunis auprès de privés et Children Action s’engage à doubler les sommes réunies.

Pourquoi on en parle? La crise du Covid-19 a exacerbé la situation des familles précaires à Genève. Le New York Times s’était même alarmé de la queue de plus d’un kilomètre au centre des Vernets, pour recevoir des colis alimentaires. À la sortie du confinement, les besoins de ces familles n’ont pas faibli et pourraient même s’inscrire dans la durée. Une période «pleine de risques mais aussi de potentiels pour de nouveaux projets», résumé Frédéric Monnerat, chargé de communication pour Colis du Cœur. Et l’initiative de Children Action en est une preuve.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi