| | interview

L'étude du nombre de Genevois infectés continue car «la lutte n'est pas finie»

Le 11 juin est parue dans The Lancet l’étude des HUG dont nous vous avions commenté les résultats préliminaires. Elle vise à évaluer le nombre de personnes infectées par le Covid-19 à Genève via la détection d’anticorps dans un échantillon de population. Entretien avec l’épidémiologiste Silvia Stringhini, qui chapeaute l’étude.

Au 12 juin, 6580 personnes dont 739 mineurs ont été testées. Comment avez-vous constitué cette cohorte?

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi