Réservé aux abonnés

A des chiffres précis, l'OFSP préfère un indice approximatif pour évaluer l'épidémie de coronavirus

Vous voulez savoir combien de personnes sont décédées des suites de Covid-19 dans votre canton? Ou savoir combien de personnes ont été testées positives au coronavirus et le nombre de guérisons en Suisse? L’évolution des modèles statistiques de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) ne permet pas d’obtenir ces informations avec précisions. L’OFSP ne fournit que le nombre de cas par canton rapportés à la population, comme l’illustre la carte ci-dessus.

Pourquoi c’est problématique. En activant le système Sentinella, l’OFSP a fait le choix de flouter les données épidémiologiques. Pour obtenir les chiffres précis actualisés, il est nécessaire de compter sur la transparence des 26 cantons, alors que tous sont tenus de transmettre leurs chiffres à l’OFSP quotidiennement. Obtenir des données chiffrées précises permet d’évaluer si les mesures mises en œuvre fonctionnent ou pas, de chiffrer les coûts générés par le coronavirus dans chaque canton et aussi à des fins de transparence.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter