| | Radar

500 personnalités signent une lettre ouverte pour «défendre la démocratie» pendant la crise

Visuel de la campagne A cell to defend democracy lancée par l'Idea

«Les régimes autoritaires» profitent de l’épidémie «pour faire taire les critiques  et  resserrer  leur  emprise  politique», dénoncent 500 personnalités dans une lettre ouverte publiée le 25 juin 2020. Le projet, à l’initiative de l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (IDEA), basée à Stockholm et ayant le statut d’observateur aux Nations unies, regroupe une soixantaine d’ONG. Les signataires s’inquiètent d’une «crise politique qui menace l’avenir de la démocratie libérale». On compte parmi eux Svetlana Alexievitch, prix Nobel de littérature 2015, l’ancienne secrétaire d’Etat américaine Madeleine Albright, l’acteur américain Richard Gere ou encore trois anciens présidents de la Confédération – Micheline Calmy-Rey, Pascal Couchepin ou Kaspar Villiger.

Dans le viseur. «Faire taire la liberté d’opinion et d’expression, mettre en prison les opposants pacifiques, entraver le contrôle parlementaire et annuler les élections jusqu’à nouvel ordre, ne peuvent en aucun cas protéger la santé publique», dénoncent les signataires. «Au  contraire,  ces  atteintes  à  la  liberté,  à  la  transparence  et  à  la  démocratie  vont  empêcher  les  sociétés  de  lutter  contre  cette  crise  de  façon  rapide  et  efficace.» Pour Kevin Casas-Zamora, secrétaire général de l’IDEA et ancien vice-président du Costa Rica, interrogé dans Le Monde, l’initiative aurait en ligne de mire des pays comme les Philippines, le Salvador ou la Hongrie. La lettre ne manque pas non plus d’égratigner la Chine, pour son application à museler les lanceurs d’alerte en début d’épidémie.

link

A lire dans Le Monde

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi