| | News

Vouloir vacciner 100% de la population est-il le signe d’une société qui va bien?

La nouvelle campagne de l'OFSP s'adresse aux volontaires à la vaccination Covid, pas encore aux hésitants et réfractaires. | Keystone / Marcel Bieri

La campagne de vaccination contre Covid-19 avance bien en Suisse. D’ici l’été, le pays sera confronté à la question de la vaccination chez les hésitants et réticents. Est-ce que les cantons romands ont déjà développé des stratégies de communication et d’information pour les inciter à se faire vacciner? Si oui, comment? Si non, pourquoi?

Pourquoi on se pose la question. Les autorités ne cessent de répéter combien il est important qu’un maximum de personnes acceptent de se faire vacciner pour atteindre ou s’approcher le plus possible de la fameuse immunité de groupe qui permettrait de protéger tout le monde, y compris les non-vaccinés. L’information et la communication sont donc des outils indispensables (comme on peut le voir dans la dernière campagne de l’OFSP, notamment) dans un pays où la vaccination n’est pas obligatoire.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!