Reservé aux abonnés

Vaccination des enfants: «On a tout respecté mais là, c’est non»

Lorena, 5 ans, vient de recevoir son vaccin dans le centre de vaccination de référence du canton de Zurich en janvier 2022. | Keystone / Michael Buholzer

En janvier 2021, le vaccin Covid-19 débarquait dans les EMS comme une promesse de lendemains meilleurs. Un an et deux vagues épidémiques plus tard, l’épidémie est toujours là et c’est au tour des enfants, dès 5 ans, d’avoir accès au vaccin en Suisse — si les parents le souhaitent. Sauf que beaucoup n’en veulent pas. Les parents interrogés par Heidi.news se montrent franchement réticents: se faire vacciner est une chose, prendre la décision pour son enfant en est une autre. Témoignages.

Pourquoi c’est sensible. Les recommandations des autorités tiennent plus de la proposition que de l’incitation, mettant surtout l’accent sur les enfants à risque. Du côté des parents, la réticence se trouve autant chez les vaccinés que les non-vaccinés, les raisons évoquées étant très diverses. Parmi elles: un rapport bénéfices-risques jugé insuffisant, l’impression de faire porter aux enfants la responsabilité de l’échec de la vaccination chez les adultes, ou encore une volonté de les préserver «du climat de peur entourant Covid-19».

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous