| | Radar

Vaccin de Moderna: le rappel sans doute efficace contre Omicron

Un flacon de vaccin Covid-19 de Moderna, en Belgique. | Keystone / EPA / Stéphanie Lecocq

Quelle efficacité des vaccins contre le variant Omicron, susceptible de devenir dominant d’ici quelques semaines en Europe? Les résultats de deux essais américains sur le vaccin de Moderna viennent d’être rendus publics, encore en prépublication. En testant in vitro le sérum d’une trentaine de vaccinés, les chercheurs ont établi que la capacité de neutralisation de leurs anticorps contre Omicron était réduite d’un facteur 49 à 84. Ce qui suggère une capacité d’échappement partielle au vaccin, dont rend compte le site de la National Public Radio américaine.

L’effet du rappel. Les chercheurs ont aussi évalué le sérum de quelques volontaires ayant fraîchement reçu une dose de rappel de Moderna. Ils s’avèrent beaucoup moins sensibles au variant Omicron, avec une réduction du pouvoir de neutralisation d’un facteur six seulement. Ces données préliminaires suggèrent que le vaccin de Moderna est moins efficace contre Omicron dans l’absolu, mais que le rappel permet de maintenir un niveau de protection élevé – au moins à court terme.

C’est un résultat qui s’avère cohérent avec les essais de laboratoire menés sur le vaccin Pfizer, et qui milite globalement en faveur du rappel pour les vaccins ARN face à la très probable vague Omicron. Sans rappel, les personnes vaccinés Pfizer ne semblent protégées qu’à 33% contre l’infection Omicron, d’après les premières données épidémiologiques sud-africaines.

A garder en tête. Les essais de neutralisation portent sur une seule dimension de la réponse immunitaire: le taux d’anticorps neutralisants dans le sang. Celui-ci est très corrélé au niveau de protection contre l’infection, ce qui permet d’en tirer des conclusions indicatives dans l’attente de résultats de terrain.

Mais il existe un autre compartiment, dit d’immunité cellulaire, qui joue un rôle clé pour empêcher une infection de se diffuser et dégénérer. Tout porte à croire que l’immunité post-vaccinale reste efficace contre les formes graves après une infection Omicron. Pour le vaccin de Pfizer, sans dose de rappel, ce niveau de protection est évalué par les Sud-Africains autour de 70%.

link

A lire sur le site de la NPR (EN)

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!