Une start-up suédoise implante une puce qui sert de pass sanitaire

Cofondateur de DSruptive, Hannes Sjöblad s’est implanté une puce qui peut stocker ses preuves de vaccination. | DSruptive

La start-up suédoise DSruptive Subdermals a détourné sa technologie de puces implantables sous la peau pour mesurer la température pour en faire un moyen de stocker et de lire les QR codes d’un pass sanitaire, rapporte Euronews. La technologie de puce radio-fréquence RFID utilisée par l’entreprise permet de lire sans contact n’importe quel type d’informations stockées sous la peau afin de les transmettre sur un smartphone servant de scanner. L’entreprise a testé la technologie avec les QR codes de vaccins Covid, mais son éventuelle application relève naturellement des autorités suédoises

Pourquoi c’est ironique. Il ne fait aucun doute que le détournement de sa puce sans contact sous cutanée dans une version passe sanitaire est une pirouette publicitaire de la part de DSruptive Subdermals, une entreprise issue de la culture du biohacking en Suède. Sachant toutefois que la théorie d’un puçage de masse avec des vaccins est récurrente dans certains milieux, on ne peut qu’en apprécier l’ironie. D’autant plus que, moins directive qu’ailleurs, la politique suédoise vis-à-vis de la pandémie est aussi souvent citée en exemple par les opposants aux mesures sanitaires.

link

A découvrir sur Euronews