| | Radar

Une étude l'affirme, convaincre les «antivax» n'est pas chose aisée

Photographie prise lors d'une manifestation contre les mesures sanitaires, le 12 août à Berne. | Keystone / Adrian Reusser

Difficile de convaincre les personnes refusant d’être vaccinées. Telle est la conclusion d’une étude réalisée par la CSS et dévoilée ce mercredi, rapporte Le Temps. Le constat est clair: près de 60% des personnes interrogées avancent que la pandémie n’a pas eu d’influence sur leur disposition générale à se faire vacciner ou non.

Pourquoi c’est important. Partout, le «fossé» entre vaccinés et non vaccinés se creuse. L’étude du CSS, qui s’intéresse aux perceptions sociétales de la santé, permet d’éclairer les raisons derrières les tensions. Et l’heure n’est pas à l’optimisme. Le sondage révèle à quel point il sera difficile de convaincre les réfractaires à la vaccination, dont l’opposition est souvent «une question de mentalité». Les «antivax», qui ont tendance par ailleurs à relativiser les effets du Covid long, se perçoivent souvent comme étant en meilleure santé que ceux qui acceptent la vaccination.

link

A lire dans Le Temps

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.