Reservé aux abonnés

Une Assemblée mondiale de la santé à but unique: enfin renforcer l'OMS

Programme chargé pour Tedros Ghebreyesus et l'OMS (archives). | Keystone/EPA / Will Oliver

Le programme de la 75e Assemblée mondiale de la santé, qui s’ouvrira dimanche 22 mai à Genève, est copieux. Mais il se résume finalement en un seul point: renforcer l’OMS pour faire face aux prochaines crises. L’enjeu est immense pour la sécurité sanitaire de la planète.

Pourquoi c’est important. L’Organisation mondiale de la santé doit coordonner la réponse internationale aux crises de santé publique. Ce qu’elle n’a que partiellement été en mesure de faire durant la pandémie de Covid-19, dans laquelle elle a plongé en position de faiblesse et en manque de moyens financiers. C’est avec l’ambition de (re)faire de l’OMS un centre fort et indiscuté que se réunira l’Assemblée mondiale de la santé — soit l’instance décisionnelle suprême de l’OMS qui rassemble 194 membres.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous