Une cyber-attaque paralyse la campagne de vaccination à Rome

La cyberattaque pourrait être l'oeuvre de hackers qui s'opposent au passe sanitaire italien | EPA / Massimo Percossi

Le service sanitaire de la région de Rome (Latium) a été victime d’une attaque par un ransomware (rançongiciel) qui empêche les habitants de se faire vacciner. Toutes les données du site ont été chiffrées, de sorte que la plateforme informatique n’est plus accessible, indique la Tribune de Genève. Non seulement les objectifs de vaccination ont pris un coup dans l’aile, mais les dossiers médicaux de 5,8 millions d’Italiens sont compromis et de nombreux passes sanitaires n’ont pu être délivrés. Une cyberattaque considérée comme «la plus grave qui se soit jamais produite sur le territoire national» par le président du Latium.

Ce qui se joue. L’article de la Tribune de Genève rappelle que les cyberattaques ont augmenté de 250% dans le monde ces dernières années. Et de questionner les intentions derrière cet acte malveillant: rançon ou terrorisme politique? L’introduction du green pass ne fait pas l’unanimité en Italie, et à cinq jours de son déploiement, le timing n’est peut-être pas une coïncidence… Une demande de rançon a été reçue par e-mail pour permettre le décryptage des données prises en otage par le ransomware, mais les enquêteurs estiment qu’elle n’est pas crédible.

link

A lire dans La Tribune de Genève