Un (probablement) faux scientifique suisse soutient la Chine dans l'enquête sur l'origine du coronavirus

Cité par plusieurs médias d’Etat chinois, Wilson Edwards, s’est fait repéré sur Facebook, alors qu’il critiquait la position des États-Unis dans l'enquête de l'Organisation mondiale de la santé sur les origines du nouveau coronavirus. Selon ce prétendu chercheur suisse, les Etats-Unis auraient instrumentalisé l'investigation de l'OMS pour nuire à l'image de la Chine. Des propos repris par plusieurs médias chinois, dont CGTN, le radiodiffuseur d'État chinois, détaille le Washington Post.

Pourquoi c’est c’est plus compliqué. Problème: un post Twitter de l'Ambassade de Suisse à Beijing remet en cause l'existence du scientifique suisse: «Si vous existez, nous aimerions vous rencontrer! Mais il est plus probable qu'il s'agisse d'une fausse nouvelle.»

L’Ambassade de Suisse appelle ensuite «à la presse et aux internautes chinois de retirer leurs articles». Ce n’est pas la première fois que la Chine est suspectée de fabriquer de fausses identités étrangères à des fins de propagande interne. Une journaliste française avait été créée de toutes pièces pour défendre la cause de l’Etat chinois contre les Ouïgours.

link

A lire sur le Washington Post