Un fongicide trouvé en excès dans l’eau de plusieurs communes vaudoises

Le chlorothalonil est très utilisé dans les cultures céréalières et maraîchères, depuis les années 1970 en Suisse. | Keystone / Patrick Pleul

Une vingtaine de cas de dépassements des seuils de chlorothalonil dans l’eau potable ont été identifiés dans le canton de Vaud, depuis l’abaissement des seuils fédéraux en août dernier. Un résidu de ce fongicide, l’acide sulfonique, a été retrouvé en léger excès dans les régions de Thierrens, Moudon et Echallens, rapporte la RTS. D’après l’inspection cantonale des eaux, l’eau du robinet peut toujours être consommée. Les communes concernées ont deux ans pour se mettre aux normes.

Pourquoi on vous en parle. Le chlorothalonil est employé depuis cinquante ans dans les cultures de céréales et de légumes. L’agence de sécurité européenne des aliments (Efsa) estime que le produit est très toxique pour les organismes aquatiques et l’a classé parmi les cancérigènes avérés chez l’homme (C1B) en 2019. L’Union européenne a décidé d’interdire son utilisation dans les pays-membres, avec application progressive à compter de 2020. Il sera également interdit en Suisse prochainement.

link

À lire sur le site de la RTS