| | News

Un film pour briser le silence qui entoure les soins palliatifs

Affiche du film Cibbie - une célébration de la vie

Les soins palliatifs ne concernent pas uniquement la fin de vie. Ils accompagnent les malades et leurs proches dès le diagnostic d’une maladie incurable. Lorsque les médecins annoncent à Cécilia Lutz, 67 ans, qu’elle souffre de sclérose latérale amyotrophique (SLA), une maladie dégénérative, c’est le choc. Sa famille est bouleversée. Dans un geste de résilience et d’amour, elle décide de documenter le combat de celle que l’on surnommait Cibbie. Ce jeudi 14 octobre, le film éponyme est projeté à Nyon, au cinéma Capitole.

Pourquoi on en parle. Le 9 octobre marquait la journée mondiale des soins palliatifs. La médecine palliative aide les patients —mourants ou atteints d’une maladie incurable — et leurs proches à préserver, voire à améliorer leur qualité de vie autant que possible. Ceci quelle que soit la pathologie. Mais en Suisse comme ailleurs, aborder la maladie et la mort n’est pas chose facile. Pour briser le silence, la famille Lutz a réalisé le documentaire Cibbie — Une célébration de la vie. Le film revient sur le parcours de Cécilia Borromeo Lutz. Il montre les premiers instants ayant suivi le diagnostic de SLA en 2017 jusqu’à la mort de Cibbie en 2019. Ses proches s’y expriment de façon franche. Les images, elles aussi, sont sans équivoque. On suit l’état de Cécilia se dégrader au fil du temps.

Cet article est réservé aux abonnés.