Reservé aux abonnés

Ukraine: inquiétude «injustifiée» pour le marché suisse du blé

Image d'illustration. | Keystone/DPA/ Andreas Arnold

Dans l’ombre des tensions géopolitiques autour de la question du gaz, plane une autre menace: le blé. Les prix de cette matière première, qui était déjà à l’hiver dernier à son plus haut niveau depuis 2012, s’est envolé avec la guerre ukrainienne. De quoi faire trembler le marché suisse?

Pourquoi on en parle. A elles deux, l’Ukraine et la Russie représentent pas moins de 30% des exportations mondiales de blé (en valeur), d’après la FAO. Les forces russes ont déjà bloqué le trafic des navires commerciaux dans la mer d’Azov. Compte tenu de leur progression dans le pays, les ports du Sud-Est de l’Ukraine, par où transite la majorité du blé ukrainien exporté, risquent d’être mis à l’arrêt.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous