Reservé aux abonnés

Il a eu la variole du singe: «Je n'ai pas pu avertir les hommes dont j’ignorais l’identité»

Les pustules sont l'un des symptômes distinctifs de la variole du singe. l EPA / Idrees Mohammed

Martin* a contracté la variole du singe au début du mois de juin. Il était alors un des premiers cas dans le canton de Genève et l’un des dix premiers en Suisse. Le trentenaire correspond au profil de la grande majorité des cas recensés, qui sont pour l’essentiel des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH), une vie sexuelle intense et plusieurs partenaires. Transmission présumée, premiers symptômes et isolement, il a accepté de témoigner sur cette maladie récemment déclarée urgence internationale par l’OMS.

Une contamination classique

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous