| | News

Soins infirmiers forts: la formation passe avant de meilleures conditions de travail

Manifestation en faveur de l'initiative pour des soins infirmiers forts en octobre 2021 sur la Place fédérale à Berne. | Keystone / Anthony Anex

Ce mercredi 12 janvier, le Conseil fédéral a décidé de s’emparer de l’initiative sur les soins infirmiers forts en deux temps. Dans un premier temps, il a décidé de recycler les propositions du contre-projet concernant l'offensive de formation et la facturation directe. Cela signifie un soutien à la formation en soins infirmiers à hauteur de près d’un milliard de francs sur huit ans, et aussi que les infirmiers pourront facturer directement certaines prestations aux assurances sans passer par un médecin. En revanche, le volet concernant la rémunération des soins et l’amélioration des conditions de travail va demander plus de temps.

Pourquoi on en parle. Le 28 novembre, la victoire de l’initiative pour des soins infirmiers forts dans les urnes avait mis le corps infirmier en joie. Mais restait à savoir comment le Conseil fédéral — chargé de prendre des mesures transitoires le temps que le Parlement revoit la Constitution — allait mettre en œuvre le texte, dont l’interprétation est controversée.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!