| | News

Sexsomnie, ce somnambulisme classé X 

Image d'illustration. | La Gimblette, de Fragonard (1768)

Peu fréquent, mal connu du grand public et souvent objet de honte, la sexsomnie est un trouble du sommeil qui se caractérise par des actes à caractère sexuel envers soi-même ou envers la personne qui partage son lit. Involontaires, non souhaités et ne laissant souvent aucun souvenir, ces actes sont particulièrement perturbant pour le «sexomniaque».

Pourquoi il faut en parler. À l’heure où la question du consentement est extrêmement sensible dans le cadre des relations intimes, la sexsomnie doit sortir de la zone de non-dit dans laquelle elle se trouve. Elle peut être source d’incompréhension et de malaise au sein du couple et peut sembler relever d’une forme de déviance ou de perversion, alors qu’il n’en est rien. Libérer la parole à ce sujet permettrait de mieux accompagner les personnes qui en souffrent et dont elles sont elles-mêmes victimes.

Cet article est réservé aux abonnés.