Reservé aux abonnés

200'000 francs pour mettre les parlementaires derrière des cages en plexiglas

La salle du Conseil national, Berne le 3 septembre 2020. | Keystone / Peter Schneider

Elle a déjà son surnom: la session plexiglas. Les parlementaires se réunissent depuis lundi 7 septembre dans un Palais fédéral bernois transformé. Des cages en plexiglas individuelles ont été fixées à tous les postes du Conseil national et du Conseil des Etats. Un dispositif qui permet aux politiciens de se réunir sans être obligés de porter le masque. Les salles du Palais, dont la galerie des Alpes, ont également été adaptées: moins de visiteurs, moins de tables et de sièges où se réunir. Visite des lieux.

Pourquoi on y est allé. Après avoir siégé à deux reprises sur le site de Bernexpo, Covid-19 oblige, les élus fédéraux reviennent dans leur Palais. Les deux salles ne permettant pas de garantir plus de 1,5 mètre de distance entre les parlementaires, il a fallu trouver un concept permettant de respecter les consignes de l’OFSP. Coût de l’opération: 200’000 francs.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous