| | Portrait

«S’ils savaient pour les tubes dans la gorge, les hallucinations et les poumons foutus!»

Aux soins intensifs du CHUV, en novembre 2020. | Keystone / Jean-Christophe Bott

Le vaccin? Frédéric et Sebastiano auraient donné cher pour y avoir accès lors des précédentes vagues de l’épidémie de Covid-19. Car, même s’ils sont relativement jeunes — 44 et 65 ans respectivement —, quand leur route a croisé celle du Sars-CoV-2, ils ont failli y rester.

Rescapés des soins intensifs, les deux hommes observent avec amertume le scepticisme vaccinal dont fait preuve une partie de la population. Comme Sebastiano pense souvent tout bas «s’ils savaient pour les tubes dans la gorge, les hallucinations et les poumons foutus», il a décidé de partager son expérience tout haut. Pour rappeler que, «par les temps qui courent, on peut tuer quelqu’un sans le vouloir».

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!