Reservé aux abonnés

Reportage à l'EMS des Planchettes à Porrentruy, entre résidents confinés et employés dévoués

L'architecture du foyer permet de communiquer entre les étages. | Heidi.news

Passé le seuil de la porte du foyer Les Planchettes à Porrentruy, un univers parallèle s’offre au regard. L’EMS, confiné, s’est coupé du monde et a revu complètement son organisation après avoir enregistré plusieurs cas de Covid-19. Le personnel est couvert d’équipements de protection, les résidents sont confinés en chambre et les équipes circulent uniquement dans les zones qui leur ont été attribuées. Ces derniers jours, les collaborateurs ont dû apprendre à optimiser le flux des ascenseurs, gérer des adieux par téléphone et développer des trésors d’imagination pour parvenir à faire sourire les résidents. Rencontres dans un lieu où résonnent solidarité, prières, rires, larmes et résilience.

Pourquoi c’est un triste retournement de situation. Lors de la première vague et à l’heureuse surprise des autorités et de la faîtière des établissements médicaux-sociaux Curaviva Jura, les EMS du canton ont été totalement épargnés par le virus. Mais depuis octobre, les mauvaises nouvelles se sont enchaînées: sur les 12 établissements que compte le Jura, un seul n’a recensé encore aucun cas de Covid-19. Et ce dernier bastion pourrait tomber, des tests de dépistage sont en cours. François Berret, président de Curaviva et directeur du foyer Les Planchettes, résume la situation:

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous