| | News

Que sait-on de la transmission du coronavirus par l’air et les objets du quotidien?

Le virus de Covid-19 survit jusqu'à quelques jours dans l'environnement mais cela n'explique pas la contagion. / Keystone-ATS

Des chercheurs américains viennent de publier dans le New England Journal of Medicine les résultats de leurs travaux visant à comparer la survie du coronavirus responsable de l’épidémie de Covid-19 et celle du Sras, sur des surfaces inanimées et dans l’air. Le nouveau coronavirus serait capable de rester viable jusqu’à trois heures dans l’air ambiant (sous forme d’aérosol), et deux à trois jours sur des surfaces inertes de type plastique ou inox. Des résultats qui sont toutefois à nuancer et relativiser.

Pourquoi c’est compliqué. Le nouveau coronavirus étant présent dans les sécrétions respiratoires, plusieurs voies de transmission sont envisageables. La transmission par gouttelettes respiratoires (et donc par contact) est avérée, mais la transmission par aérosol (en suspension dans l’air) et via les surfaces inertes est encore mal connue. Les travaux publiés par les chercheurs américains éclairent un peu mieux la question: le virus de Covid-19 se comporte dans l’environnement de façon assez similaire à celui du Sras, c’est-à-dire qu’une transmission par l’air et les surfaces est possible. Difficile de dire, en revanche, si elle est probable.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.