| | News

Qu’y a-t-il dans le rapport de l’OMS sur l’origine de la pandémie?

Image d'illustration: Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS souhaite la bienvenue au conseiller fédéral Alain Berset, lors de sa visite du siège de l'OMS, en janvier 2021 à Genève. | Keystone / Martial Trezzini

Le rapport sur l’origine de la pandémie Covid-19 a été rendu public mardi 30 mars 2021 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui pilotait une mission internationale conjointe avec la Chine. Après plusieurs mois de travail, le constat reste décevant: aucune certitude n’a pu être établie concernant l’émergence de Sars-CoV-2. Le scénario le plus probable demeure celui d’une transmission du virus de l’animal à l’homme via un hôte intermédiaire, qui reste à identifier. L’OMS estime que «toutes les hypothèses restent sur la table».

Pourquoi c’est intéressant. Enjeu sanitaire, l’origine de la pandémie a très vite glissé pour devenir un bras de fer géopolitique entre la Chine et les autres grandes puissances, au fur et à mesure qu’il devenait clair qu’une réponse définitive serait difficile à donner. En conservant la piste des surgelés (favorisée par Pékin) mais aussi celle de l’accident de laboratoire (qui mettrait en cause la Chine), les scientifiques de la mission conjointe trouvent une forme d’équilibre, dans un contexte d’incertitude et de pressions politiques tous azimuts (notamment américaines).

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.