| | News

Pourquoi stabiliser l'épidémie ne suffira pas à protéger les hôpitaux de la saturation

Occupation réelle des lits dans les unités de soins intensifs (USI) en points bleus; projection du 30 octobre en rouge; nouvelle projection en orange. | Task force scientifique de la Confédération, le 6 novembre 2020.

Lors du point de situation de l’OFSP de ce vendredi 6 novembre, la task force scientifique de la Confédération a présenté une mise à jour de la situation dans les unités de soins intensifs des hôpitaux suisses. La courbe est légèrement meilleure que ne le prévoyait la task force la semaine dernière, mais la tendance actuelle ne permet de repousser que de quelques jours le moment où les hôpitaux atteindront les limites de leurs capacités.

Pourquoi on en parle à nouveau. La semaine passée, Heidi.news expliquait pourquoi la deuxième semaine de novembre s’annonce cruciale pour les hôpitaux suisses. Pour éviter la saturation, il est nécessaire d’infléchir rapidement et fortement les nouvelles infections et, corollaire, les nouvelles hospitalisations. Même si on assiste à une stabilisation des nouvelles infections, elle ne permet pas d’alléger la pression hospitalière. Explications.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.