| | Question

Pourquoi le dépistage du cancer du col de l’utérus est remboursé seulement tous les trois ans?

A Coire, des élèves du secondaire participent à un cours d'éducation sexuelle en janvier 2013. | Keystone / Gaetan Bally

Il y a des factures qui passent mal. Lorsque l’amie de l’une de nos lectrices a reçu dans sa boîte aux lettres la facture de son dernier dépistage du cancer du col de l’utérus - que son assurance refusait de payer -, elle n’en a pas cru ses yeux. Les deux femmes nous écrivent:

«Avec une amie, nous avons fait une découverte qui nous a choquées. Son assurance a refusé de rembourser son dépistage annuel du cancer du col de l'utérus. Elle a cru à un coup de son assurance, mais on a constaté que non, l’assurance ne fait qu'appliquer la loi. Mais personne ne l'avait averti, pas plus l'assurance que son gynéco…

En pleine période de rebond du Covid, le département fédéral de l’intérieur a décidé de ne plus rembourser les dépistages du cancer du col de l'utérus qu'une fois tous les 3 ans au lieu de chaque année au 1er janvier 2021. En plus d'être moins payée, la femme paie ses produits d'hygiène de base plus chers que les hommes, doit financer durant la moitié de sa vie les protections menstruelles, la pilule, payer plus cher le coiffeur (…) Pourquoi les femmes pauvres devront prendre le risque d'attendre tous les 3 ans pour un dépistage du cancer du col de l'utérus, qu'est-ce qui justifie cette discrimination sociale et sexiste?»

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.