| | Idées

Pourquoi la France va devoir prendre des «décisions difficiles»

Paul Ackermann

Ce texte est issu de notre newsletter quotidienne et gratuite, Le Point du jour. Inscrivez-vous!

Bonjour, c’est Paul à Paris, où il n'est plus question de sortir sans masque, même pour aller au travail.

D'où l'envie de faire une newsletter un peu spéciale, vue de France, où la situation épidémique s'agrave de jour en jour, Jean Castex se retrouve à devoir gouverner en quarantaine, le PSG est décimé et Marseille menace d'être reconfinée.

Dans le radar aujourd’hui et demain

Marseille sera-t-elle reconfinée? Le gouvernement «va être obligé de prendre un certain nombre de décisions difficiles (...) dans les huit à dix jours», a estimé hier le président du Conseil scientifique français Jean-François Delfraissy pointant «en particulier» la situation de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Les Bouches-du-Rhône font partie des départements en alerte rouge vif au vu du nombre très élevé de cas positifs détectés sur le Vieux Port depuis l'été. Plus grave encore, le nombre d'hospitalisations augmente désormais aussi, faisant de la capital du sud un des premiers exemples français de passage d'infections qui touchent principalement les jeunes à des hospitalisations de populations à risque. Un reconfinement total de Marseille n'est pas envisagé pour l'instant selon les autorités locales. Mais mardi, le ministre de la Santé Olivier Véran ne l'a pas exclu et a indiqué que des annonces seraient faites vendredi à l'issue du Conseil de Défense.

BFM TV (FR)

Rappel des infos qui comptent

Photo article
Jean Castex le 3 septembre. Photo: Keystone

Gouverner en quarantaine. Jean Castex a passé beaucoup de temps en voiture (toujours masqué assure-t-on) sur le Tour de France avec Christian Prudhomme, le directeur de la Grande boucle, testé entre temps positif au coronavirus. Même testé négatif, le nouveau Premier ministre est donc désigné «cas contact» et doit gouverner en quarantaine pendant une semaine. Ce mercredi, il a dirigé à distance le grand séminaire gouvernemental de rentrée sur la sécurité, sujet très chaud depuis quelques semaines en France. Et c'est aussi par visioconférence qu'il a conclu un accord avec Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, pour que l’Etat compense les pertes financières des transports publics.

20 Minutes (FR)

Ces chiffres qui inquiètent la France. 8577 nouvelles infections en 24 heures. «Progression exponentielle du virus», «nette dégradation de la situation», «impact sanitaire croissant»... la hausse qui dure depuis plusieurs semaines inquiète les autorités. Les derniers chiffres de Santé publique France font état de 42'673 contaminés en une semaine. 5,2% des tests réalisés sont désormais positifs contre 4,3% une semaine plus tôt (en Suisse ce taux oscille entre et 3% et 4,5%). Le nombre de cas en une semaine pour 100'000 habitants (taux d’incidence) est de 195 dans la région de Marseille et 152 à Paris alors qu’il est de 88 dans le canton suisse le plus touché (Vaud). L’augmentation du nombre de tests pouvait en partie expliquer la hausse française. Mais désormais, la courbe des hospitalisations suit cette même tendance dans certaines grandes villes.

Le Parisien (FR)

Les isolements s'organisent. Alors que le conseil scientifique français s'est dit favorable à un raccourcissement de la quatorzaine à sept jours pour les cas positifs, on a appris hier que les parents pourront bénéficier du chômage partiel en cas de fermeture d'école pour cause de Covid.

Le Figaro (FR)

Cluster du PSG et des Bleus. Après les tests positifs d'une ribambelle de stars du Paris Saint-Germain (Neymar, Navas, Di Maria, Marquinhos, Icardi...), Kylian Mbappé a été identifié par la FFF comme infecté juste avant France-Croatie (ce qui n'a pas empêché les Bleus de réitérer mardi soir leur performance de la finale du Mondial en l'emportant 4-2). Le club de la capitale se retrouve donc décimé pour reprendre la Ligue 1 et il ne cache pas sa frustration avant le Classico face à l'OM dimanche.

Le Parisien (FR)

Pas plus de six personnes. Il n'y a pas qu'en France que les chiffres effrayent et que la deuxième vague guette. Outre-Manche aussi. Du coup, les rassemblements de plus de six personnes, en intérieur ou à l'extérieur, seront interdits en Angleterre à partir du 14 septembre. Exceptions: les écoles, les lieux de travail, certains sports d'équipe encadrés, les mariages et les funérailles.

BBC (FR)

La Suisse fait beaucoup mieux que la France. D’après une étude dévoilée ce mercredi, la Suisse est la 4e économie la mieux placée pour sortir de la récession grâce à sa gestion de crise. L’économie française se trouve en 18e position de ce classement.

Le Temps (FR)

Bien vu

Photo article

«Charlie Hebdo» continue sa couverture du procès des attentats dont il a été victime. Après avoir republié les caricatures de Mahomet avec pour titre «Tout ça pour ça», l'hebdomadaire satirique rebondit avec une bonne dose d'humour noir sur la question du masque pendant ce procès. Au menu également, «un florilège de messages reçus après la republication des caricatures» et un édito qui constate que «la religion reste un sujet tabou et l’islamisme un épou­vantail que personne ne regarde dans les yeux».

Le labo français

Photo article

Loop Dee Science

Des tests au bureau en 30 minutes. La course aux innovations face au Covid bat son plein. Ainsi, la start-up normande Loop Dee Science vient d'obtenir l'autorisation de commercialisation d'un test PCR qui permet de ne pas passer par les laboratoires particulièrement surchargés en France. La biotech mène des discussions avec de grands groupes français pour placer son produit dans des entreprises qui voudraient rapidement tester leurs employés. Un dispositif miniature et rapide qui n'est pas sans rappeler celui de Visby Medical, jetable, de la taille d’une boite d’allumettes, dont nous vous parlions il y a quelques jours.

Les Echos (FR)

Un bonus/malus pour l'égalité dans la presse? Pendant la crise du coronavirus, les femmes ont été encore plus sous-représentées dans les médias que d'habitude. Le Premier ministre français avait demandé un rapport sur la question à la députée Céline Calvez. Et les conclusions présentées ce mercredi sont effrayantes avec jusqu'à 80% de temps de parole accordé aux hommes selon les chaînes de télévision. Parmis les solutions proposées, un bonus/malus dans les subventions calculé sur la base de la représentativité.

Le Monde (FR)

Une raison d’espérer

«On est prêts.» «On ne devrait pas revivre la situation que l’on a connue en mars et avril.» Karine Lacombe, cheffe du service des maladies infectieuses à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, est sereine. Elle assure à «Libération» que ses services ont largement amélioré leurs capacités d'accueil des malades du Covid-19 depuis la première vague. En plus, l'équipe est soudée et en pleine forme. «Chez nous comme ailleurs, on va avoir beaucoup de bébés Covid, conçus pendant le confinement», s'amuse-t-elle. Petit bémol: depuis l'interview, elle a été controlée positive au coronavirus qu'elle aurait attrapé de sa fille...

Libération (FR)

Ça pourrait vous étonner

L'improbable Jospin-mania. La sortie du livre de Lionel Jospin fait des vagues. Il faut dire que le retour sur la scène politique de celui qui s'était retiré de la vie politique après sa défaite au premier tour de l'élection présidentielle en 2002. Son passage au Conseil constitutionnel de 2015 à 2019 lui imposait un devoir de réserve, mais il est désormais libre et la gauche est en pleine introspection avec la présidentielle de 2022 dans le viseur. Et la pensée de l'ancien Premier ministre semble séduire. La maire de Paris Anne Hidalgo, le patron des socialistes Olivier Faure... tout le monde y va de sa critique littéraire dithyrambique.

France Culture (FR)

Des débats pour comprendre «Tenet». Les cinémas Gaumont-Pathé organisent aujourd'hui en France une séance du très complexe film de Christopher Nolan réservée à ceux qui l'ont déjà vu. Ces salles projetteront d'abord une vidéo d'une demi-heure où des spécialistes débattront du film pour défricher quelques clefs du scénario décrit comme incompréhensible par de nombreux spectateurs. Pour rappel, le nouveau blockbuster de l'auteur d'«Inception» doit être celui qui relance l'économie du cinéma en salle après le confinement.

BFM TV (FR)

La grande menace des enfants qui ont le nez qui coule. La rentrée (tardive en France) et la peur d'une deuxième vague de Covid-19 créent des situations hors du commun. Les cabinets sont effectivement assaillis d'enfants refoulés de l'école pour un petit rhume, des enfants qui généralement allaient «en classe enrhumé, aidé parfois d’un Doliprane pour faire baisser une légère fièvre» ou que les parents gardaient à la maison une journée le temps qu’il reprenne des forces.

Le Figaro (FR)

Une Vénus antique de retour à la maison. Louis XIV l'a faite venir à Versailles en 1683. Une députée des Bouches-du-Rhône et le maire d'Arles veulent la ramener à la maison. Découverte en 1651 dans les ruines du théâtre antique de la cité provençale, la Vénus d'Arles est exposée au Louvre (aux côtés de la Vénus de Milo) depuis plus de deux siècles. La nouvelle ministre de la Culture Roselyne Bachelot dit vouloir une politique culturelle plus proche des territoires, c'est l'occasion de le montrer.

Le Figaro (FR)

Si vous avez encore le temps

«Je ne mange plus qu'une fois par jour.» Des «nouveaux pauvres» français racontent à FranceInfo comment la pandémie les a fait basculer dans la précarité. Etudiants, intérimaires... «de nouveaux profils ont rejoint les rangs des personnes qui étaient déjà en situation de précarité: ce sont des gens qui étaient sur le fil, mais qui, bon an mal an, se débrouillaient», explique Christophe Robert de la Fondation Abbé-Pierre.

FranceInfo (FR)

Grandeur et déchéance de «Valeurs Actuelles». Des interviews prestigieuses (dont un entretien exclusif avec Macron), une omni-présence à la télévision et sur les réseaux sociaux, un transfuge à la tête du service politique d'Europe 1, l’hebdo réactionnaire français était sur la voie royale de la respectabilité et de l'influence. Mais une fiction mettant en scène la députée d'extrême-gauche Danièle Obono en esclave semble devoir devenir la provocation de trop. M le magazine du Monde revient sur le parcours d'une bande de jeune très à droite, la génération Manif pour tous, qui a bien faillit bouleverser le paysage médiatique français.

Le Monde (FR)