Reservé aux abonnés

Plaidoyer pour arrêter l'usage massif des désinfectants et réduire le gel hydroalcoolique

Image d'illustration. | Shutterstock / eamesBot

Une étude allemande de l’Institut fédéral des matériaux et de test, publiée dans la revue Nature Communications fin 2021 met en évidence l'apparition de bactéries tolérantes à un désinfectant couramment utilisé dans les produits domestiques et pharmaceutiques, le chlorure de benzalkonium, après un traitement répété de quelques jours seulement.

Pourquoi c’est intéressant. Pour lutter contre la pandémie de Covid-19, désinfecter les surfaces régulièrement est devenu une habitude. Cette pratique, qui était vivement encouragée en début d'épidémie lorsque les modes de transmission du virus étaient encore peu connus, est maintenant dénoncée par de nombreux experts, comme étant obsolète et donnant un faux sentiment de sécurité. En effet, la probabilité d’être contaminé par le Sars-CoV-2 par contact avec une surface infectée est extrêmement faible.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous