| | Radar

Pêcher dans les réserves protégées pour lutter contre le braconnage?

Image d'illustration. | Pixabay

Autoriser des pêcheurs à accéder à des réserves marines abondantes en poisson pour mieux les protéger, l’idée paraît de prime abord très contre-intuitive. C’est pourtant l’analyse d’une équipe américaine spécialisée en science environnementale, qu’expose sur son site le journal Science.

Pourquoi c’est contre-intuitif. Dans leur étude publiée le 17 novembre dans Environmental Research Letters, les auteurs proposent la mise en place de droits payants de pêche pour faire face au braconnage, dont la répression peut s’avérer compliquée et coûteuse. D’après leur simulation informatique, les réserves marines protégées gagneraient sur le plan biologique et financier. Les populations de poissons augmenteraient de 13% avec une autorisation de pêche dans un quart ou la moitié d’une réserve.

Leur conclusion est toutefois loin de faire l’unanimité, d’après les témoignages récoltés par Science. Certains chercheurs jugent cette politique trop risquée, voire dangereuse, notamment au niveau de la gestion des stocks, quand d’autres estiment qu’une petite zone pêchée vaut mieux qu’une grande zone laissée aux mains des braconniers.

link

A lire sur Science (EN)

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!