Reservé aux abonnés

On en sait un peu plus sur l'enlèvement de Christoph Berger

Christoph Berger, le 22 juillet 2021 à Zurich. | Keystone / Gaetan Bally

L’affaire a fait grand bruit mi-avril: Christoph Berger, président de la Commission fédéral pour les vaccinations (CFV), a été enlevé par un homme. Ce dernier a été abattu par la police au moment de son arrestation. Depuis, le Ministère public zurichois et la victime de l’enlèvement restent silencieux, l’enquête étant en cours. De nouveaux éléments permettent tout de même de mieux comprendre ce qui s’est passé le soir de l’enlèvement, le 31 mars.

Pourquoi on en reparle. Plusieurs médias alémaniques ont mené l’enquête et réalisé une douzaine d’entretiens avec des amis, d'anciens collègues de travail, des ex-petites amies et des connaissances de l’auteur de l’enlèvement. Cela permet de dresser «le portrait d'un homme issu d'un milieu difficile qui, bien que considéré comme un type normal, nourrissait des théories du complot, et était obsédé par l'idée de se hisser au sommet», comme le relate le Tages Anzeiger fin avril.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous