Reservé aux abonnés

Nouveau coronavirus: pourquoi l’OMS temporise pour statuer sur l'épidémie en cours

L'OMS a tenu une conférence de presse mercredi 22 janvier. | KEYSTONE / Salvatore Di Nolfi

Un comité spécial de l’OMS était réuni mercredi 22 janvier pour déterminer si l’épidémie à nouveau coronavirus de Wuhan devait être classée comme une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI), le plus haut niveau de classification en santé publique globale. Après plusieurs heures de délibérations, le comité n’a pas été en mesure de donner un avis. Une nouvelle réunion se tiendra ce jeudi 23 janvier.

Pourquoi c’est important. Le dernier bilan de l’épidémie à nouveau coronavirus (nCoV) fait état de près de 500 personnes contaminées, y compris dans d’autres pays d’Asie (Thaïlande, Japon, Corée du Nord), aux États-Unis (1 cas) et peut-être en Australie (1 cas, à confirmer). On recense à ce jour 17 victimes, toutes chinoises. A l’approche du Nouvel An asiatique, le risque de pandémie pourrait être sérieux. Mais les données présentées à l’OMS par les autorités chinoises laissent encore beaucoup d’éléments dans l’ombre, et quelques soupçons pèsent sur la bonne volonté de Pékin.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous