| | Interview

«Notre niveau d'impréparation à l'épidémie de Covid-19 en Suisse est un problème de riche»

La grippe espagnole a touché la Suisse alors que le pays était mobilisé, ce qui confère un contexte particulier à cette pandémie. Mais la réponse des autorités face à cette épidémie et à celle de Covid-19 comportent de nombreuses similitudes. | Keystone / Photopress-Archiv / Str

Quels enseignements tirer des épidémies qui ont touché la Suisse par le passé? A plonger dans les différents documents historiques et thèses de doctorat (dont celle de la Dre Laura Marino consacrée à la grippe espagnole en Valais), on peut presque affirmer que le pays est collectivement frappé d’oubli. Pour l’équipe de Kaspar Staub, chef du groupe Anthropométrie et épidémiologie historique à l’institut de médecine évolutionniste de l’Université de Zurich, le manque de connaissances relatives aux épidémies est autant une chance – la Suisse a été épargnée durablement – qu’un problème de pays riche se pensant à l’abri et, de ce fait, mal préparé.

Dans leur article historique paru dans Annals of Internal medicine, le 9 février, l’équipe zurichoise s’est plongée dans la réponse des autorités à l’épidémie de grippe espagnole dans le canton de Berne. Les parallèles entre la réponse des autorités en 1918-1919 et celle de 2020 face à Covid-19 sont éclairants et riches en enseignements. Entretien.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.