| | Interview

Notre alimentation évolue, qu'est-ce que ça dit de nos sociétés?

Florent Quellier, professeur d'histoire moderne à l'Université d'Angers | DR

Nos façons de nous alimenter sont-elles en train de changer? Qu’est-ce que ça raconte de l’évolution du goût à travers les époques? Florent Quellier, professeur d'histoire moderne à l'Université d'Angers, a dirigé un recueil d’analyses sur ces questions. Avec 13 autres auteurs, il publie L’alimentation, de la Préhistoire à nos jours, aux éditions Belin, et Heidi.news a profité de sa venue à Morges pour en parler avec lui.

Heidi.news — Comment ont évolué les repas à travers les différentes périodes de l’histoire?

Florent Quellier — Pour la préhistoire, nous n’avons pas assez de documentation pour connaître la structuration exacte des repas. A partir de l’Antiquité, on commence à avoir des informations beaucoup plus précises. Globalement, on est sur une logique de trois à quatre repas par journée, ce qui va se maintenir jusqu’à nos jours. Sur les prises alimentaires, on remarque globalement une forme de continuité. Ces plusieurs repas sont liés à notre rythme de vie et nos besoins alimentaires.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!