Reservé aux abonnés

Négligés, détenus, bâillonnés: dans le monde, les soignants n'ont pas toujours été applaudis

La police anti-émeute chasse les infirmières qui manifestaient près de l'hôpital gouvernemental de Harare, au Zimbabwe, lundi 6 juillet 2020. l Keystone /AP / Tsvangirayi Mukwazhi

A 21 heures, on se mettait à nos fenêtres pour applaudir le personnel soignant. Au même moment, certains étaient négligés, sous-payés, détenus voire agressés. Parfois simplement pour exercer leur métier, parfois pour pointer du doigt les failles de leurs systèmes de santé respectifs.

Pourquoi on vous en parle. Selon le compte de l’ONG Amnesty International au 13 juillet, 3000 professionnels de la santé seraient décédés du Covid-19 dans 79 pays. C’est l’une des seules données qui souligne le lourd tribut payé par le secteur. Et elle ne suffit pas à rendre compte des différentes attaques et mauvais traitements que la pandémie a renforcé ou exacerbé. Bref aperçu des pays qui ont malmené leurs soignants et leurs droits pendant Covid-19.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous