Reservé aux abonnés

Moutier la Jurassienne, sa fête et ses deux cas de Covid-19

Historique 28 mars dans les rues de Moutier | Keystone / Anthony Anex

Un «miracle» s'est-il produit à Moutier le 28 mars? En ce jour de vote historique, plusieurs milliers de personnes se sont congratulées dans les rues de la cité prévôtoise pour célébrer le rattachement de la ville au canton du Jura. Au lendemain de cette soirée, Nicolas Pétremand, chef de la santé publique du canton, s’inquiétait du risque de foyer épidémique consécutif aux festivités dans les colonnes d’Heidi.news. Or, deux semaines plus tard, le Jura indique que la fête de Moutier est le lieu de contamination probable ou avéré de seulement deux cas positifs dans le canton. Comment l'expliquer? A noter que du côté bernois, le constat est plus mitigé, la cité prévôtoise ayant enregistré une hausse des cas à la suite des festivités.

Pourquoi c’est sensible. La grogne contre les mesures de restriction résonne dans tout le pays. Dans une Suisse à fleur de peau, le bilan sanitaire inattendu de Moutier rend particulièrement périlleux la justification de la fermeture des terrasses et l’interdiction des événements en plein air. Mercredi 14 avril, le Conseil fédéral doit se prononcer sur un potentiel allégement des mesures. L’exercice s’annonce de haute voltige.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous