| | Radar

Même divisée par quatre, une dose du vaccin de Moderna reste efficace

Un soignant prépare une dose du vaccin Moderna dans un complexe sportif à Quezon City aux Philippines, en juillet 2021. | Keystone / EPA / Rolex Dela Pena

Le vaccin ARN de Moderna contient 100 microgrammes de produit. Un dosage destiné à trouver un équilibre entre efficacité et tolérance. Mais même avec un dosage divisé par quatre, celui-ci génèrerait une immunité durable contre Covid-19. C’est ce que montre une étude californienne en prépublication, dont le magazine de Nature se fait écho. Six mois après avoir reçu deux injections de 25 microgrammes à 28 jours d’intervalle, la quasi-totalité des 35 participants de cette étude présentaient des anticorps neutralisants, ainsi que d’autres acteurs immunitaires — les lymphocytes T — capables de détruire les cellules infectées.

Pourquoi c’est intéressant. La stratégie de fractionnement, qui consiste à réduire les doses pour vacciner plus rapidement, a déjà fait ses preuves en Afrique et en Amérique du Sud contre la fièvre jaune, soulève Nature. Cette stratégie n’a pas encore été employée dans le cadre de Covid-19, faute de temps et d’études de grande envergure, mais elle pourrait s’avérer bénéfique dans les pays en proie à une pénurie de vaccins. D’après une modélisation d’économistes de l’université de Chicago, le fractionnement de doses permettrait un gain sanitaire bien supérieur à celui escompté avec les politiques actuelles.

link

A lire dans Nature (EN)

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!