| | News

Manifestation anti-mesures Covid à Berne: à quoi s'attendre ce soir?

Les forces de police seront déployées dans la capitale jeudi soir. | Image d'archive Keystone / Marcel Bieri

Exceptionnellement, nous avons décidé de mettre cet article à disposition gratuitement, tant ces informations sont utiles pour comprendre l'épidémie. L'information a néanmoins un coût, n'hésitez pas à nous soutenir en vous abonnant.

Plusieurs associations, dont les Freiheitstrychler et les Amis de la Constitution, ont appelé à une nouvelle manifestation ce jeudi soir à 19h30 à Berne. Compte tenu des débordements de la semaine dernière devant le Palais fédéral, les autorités de la Ville de Berne ont interdit la manifestation. Elles ont toutefois négocié mardi avec les différentes parties prenantes de ce rassemblement pour tenter de trouver un terrain d'entente. Un accord avait été formulé, mais les associations l'ont finalement rejeté.

Pourquoi ce sera tendu. Les forces de l'ordre seront mobilisées pour faire respecter l'interdiction du rassemblement. A tel point que plusieurs postes de police seront fermés. La situation est tendue et de nouveaux débordements, voire des affrontements avec la police, ne sont pas exclus. Les organisateurs ont appelé à éviter le Palais fédéral et à rester pacifiques, selon des échanges que nous avons consultés sur des groupes Telegram. Mais une contre-manifestation a été annoncée et des conflits entre les deux rassemblements pourraient survenir. Heidi.news sera sur place pour couvrir la manifestation.

Freiheitstrychler et Mass-Voll ne viendront pas. Sur leur groupe Telegram respectifs, les mouvements Freiheitstrychler et Mass-Voll ont annoncé mercredi soir qu’ils ne se rendraient finalement pas à la manifestation. Selon un message diffusé par les Freiheitstrychler, des «antifas» ont l’intention de provoquer des violences. «Nous ne donnerons pas l’occasion d’une escalade médiatique à notre encontre», affirment-ils. Ils conseillent à leurs soutiens de prendre en compte ces informations et de ne pas se rendre à Berne.

Fly.jpg
Le flyer qui circule sur internet pour appeler à la mobilisation. Une «manifestation spontanée» préparée depuis plusieurs jours.

Un appel au calme. Ce jeudi matin, le comité référendaire «Non au durcissement de la Loi Covid» a diffusé un communiqué appelant au «dialogue pacifique et sans violence». «Depuis quelque temps, on assiste à une agressivité croissante à tous les niveaux et de la part d’une grande variété d’acteurs concernés par la votation sur la révision de la Loi Covid du 28 novembre, explique le communiqué. Nous appelons aussi clairement tous les opposants aux nouvelles mesures de la Loi Covid à se comporter de manière pacifique et non-violente.»

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.