Les violences conjugales en hausse de plus de 30% en France

Image d'illustration. | KEYSTONE/DPA/Maurizio Gambarini

En France, les violences conjugales ont augmenté de 32% en une semaine «en zone de gendarmerie», soit dans les régions rurales et périurbaines, et de 36% à Paris, a indiqué le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner jeudi 26 mars sur France 2. «Oui, le risque augmente du fait du confinement», a-t-il reconnu. Le ministre a annoncé la mise en place d’un nouveau dispositif permettant aux victimes de donner l’alerte dans les pharmacies afin que les forces de l’ordre interviennent.

Pourquoi c’est inquiétant. Le confinement bouleverse les familles, désormais enfermées à la maison, sans les soupapes que sont le travail, la crèche et l’école, avec des interactions sociales réduites au minimum. En France, toute sortie doit être justifiée et nécessite de remplir une «attestation de déplacement dérogatoire». En Suisse, même si les mesures sont moins sévères, le sujet inquiète également les autorités et les travailleurs sociaux, qui anticipent une hausse des cas.