| | News

Les vaccins à ARN se rient des variants: l'exemple du Qatar

Doha (capitale du Qatar) vue de la mer. | Pixabay / RAS RNS

Les variants préoccupants de Sars-CoV-2 ne font pas le poids face aux vaccins à ARN messager. Ce résultat, pressenti ces dernières semaines, vient de trouver confirmation avec les résultats de la campagne de vaccination qatarie. Le vaccin de Pfizer témoigne d’une efficacité de 75% avec le variant «sud-africain» B1.351, considéré comme le plus susceptible d’échapper aux vaccins, contre 90% avec le variant britannique B.1.1.7, dominant en Europe.

Pourquoi c’est important. La détection de nouveaux variants début 2021 a semé un vent de panique pour deux raisons. D’abord, leur transmissibilité accrue rendait l’épidémie plus difficile à contrôler – ce qui s’est largement confirmé depuis. Autre sujet d’inquiétude: la capacité de ces variants, notamment sud-africain et brésilien, à contourner l’immunité vaccinale. De ce point de vue, les résultats sur les vaccins à ARN messager sont tout à fait rassurants.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.