Reservé aux abonnés

Les troisièmes doses des vaccins ARN efficaces contre Omicron

Les boosters à ARN produisent de hauts niveaux d’anticorps contre le variant Omicron. | Keystone/ Frank Rumpenhorst

Après Pfizer-BioNTech la semaine dernière, Moderna indique qu’une troisième dose de rappel de son vaccin contre Covid devrait offrir une bonne protection contre le variant Omicron du Sars-CoV-2. Selon l’entreprise, ses tests en laboratoire montrent qu’une demi-dose (50 microgrammes) de rappel multiplie par 37 le taux d'anticorps neutralisants capables de combattre Omicron et par 83 fois avec une dose complète. L’augmentation était de 25 fois dans le cas d’une troisième dose de Pfizer-BioNTech.

Pourquoi c’est important. Si la vaccination protège à long terme contre les formes graves, la diminution importante de la présence des anticorps neutralisants constatés avec tous les vaccins Covid après quelques mois implique qu’ils ne peuvent limiter les réinfections et empêcher la circulation du virus. C’est encore plus le cas avec les variants plus contagieux comme Delta et désormais Omicron. Bien que les données rendues publiques par Moderna et Pfizer-BioNTech n’aient encore faits l’objet d’une revue scientifique, elles apparaissent cohérentes avec celles menées par les instituts de santé américains et britanniques.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous