| | hd

Les super-pouvoirs des centenaires suisses sous la loupe

Notre portrait-robot permet de visualiser en un coup d’œil l’état civil, le genre et la répartition géographique des centenaires suisses. Il suffit de sélectionner la catégorie souhaitée au pied de l'infographie. Chaque point correspond à un centenaire.

Son truc, c’est les «vieux de l’extrême» comme elle les appelle. Après avoir étudié les centenaires aux quatre coins du monde, Daniela Jopp s’attaque aux aînés des aînés de la Confédération. Cette psychologue et professeure à l’Unil est responsable de l’étude SWISS100, la première enquête nationale qui vise à comprendre les conditions de vie, les ressources et les besoins des centenaires en Suisse. A cette occasion, près de 250 centenaires romands, tessinois et alémaniques partageront leur expérience avec des chercheurs issus de six instituts universitaires, d’ici 2024.

Pourquoi c’est important. On ne connaît presque rien des centenaires suisses et pourtant, ils ont de l’avenir. Selon les projections, une femme sur quatre et un homme sur six nés en 2019 dans le pays passeront le cap du siècle, alors qu’ils n’étaient que 179 en Suisse en 1980! Daniela Jopp et son équipe veulent anticiper et mettre en lumière les facteurs qui permettent aux centenaires de bien vieillir.

Cet article est réservé aux abonnés.