| | Radar

Toujours pas de vaccination prioritaire pour les Suisses de l’étranger

Ignazio Cassis | Keystone / Anthony Anex

Souvent Berne varie, bien fol qui s’y fie. Ignazio Cassis, en déplacement en Thaïlande le 1er août, a rappelé aux Suisses de l’étranger que la vaccination Covid dans les ambassades demeure impossible. Pour beaucoup d’entre eux, c’est l’incompréhension. Dans un article au vitriol, le site Swissinfo revient sur la communication changeante de la Confédération, qui a évoqué quantité de raisons différentes pour justifier son inaction en la matière. Aujourd’hui, près de 85'000 citoyens suisses sont répartis dans des continents où les doses se font attendre, tels que l’Asie du sud-Est, l’Afrique ou encore l’Amérique du Sud.

Les voies impénétrables de la Confédération. Manque de doses à domicile, difficultés logistiques pour transférer les vaccins, renvoi de responsabilité aux cantons, impossibilité contractuelle: les raisons avancées par la Confédération pour ne pas vacciner la Cinquième Suisse ont souvent varié au fil des mois. C’est la dernière explication qui tient la corde, d’après les propos d’Ignazio Cassis tenus en Thaïlande: les fabricants de vaccins Covid-19 ne permettraient pas l’exportation de doses hors des frontières du pays. Le ministre des Affaires étrangères a néanmoins évoqué une piste de sortie par le haut: utiliser les vaccins AstraZeneca donnés par la Suisse à l’initiative Covax.

link

A lire sur Swissinfo

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!