| | Analyse

Les masques peuvent-ils sauver les salles de fitness?

Image d'illustration. | Shutterstock / Aleksandar Malivuk

Au téléphone, la voix d’Alexandre Morice, manager de trois salles Wellness Sport Club à Lausanne et Genève, est teintée de gravité, d’amertume et de colère: ses salles sont fermées depuis décembre, entraînant un manque à gagner conséquent en raison des charges, des salaires et de la déperdition des adhérents. Aujourd’hui, le secteur du fitness et du bien-être compte parmi les grands sinistrés de la crise sanitaire. À quelles conditions raisonnables les salles pourraient-elles rouvrir?

Pourquoi on vous en parle. Le Conseil fédéral a confirmé le mercredi 24 février son plan de réouverture progressive. S’il fait quelques concessions concernant la pratique des activités sportives des moins de 20 ans, il ne transige pas sur les salles de fitness qui devront rester fermées a minima jusqu’au 22 mars. Etat des lieux des dispositifs envisageables pour une réouverture des installations sportives couvertes, alors que la grogne monte dans le secteur et que les sportifs amateurs attendent avec impatience de rechausser leurs baskets.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.