Reservé aux abonnés

Les masques chirurgicaux transparents pourraient arriver sur le marché début 2021

Thierry Pelet, CEO de la start-up HMCARE, (à gauche) et Klaus Schönenberger, directeur du Centre EssentialTech. | EPFL / Alain Herzog

Ce sont les premiers masques entièrement transparents et aux normes sanitaires des masques chirurgicaux. Après deux années de recherche et le développement d’un nouveau matériau à bas coût, presque entièrement biodégradable, le centre EssentialTech de l’EPFL, avec la collaboration de l’Empa, présente le HelloMask. Pour accompagner sa mise sur le marché, une start-up, nommée Hmcare, a été créée. Elle a levé 1 million de francs très rapidement, le projet ayant été plébiscité dans le contexte de la pandémie.

Pourquoi c’est une bonne nouvelle. Ce masque, pensé pour améliorer les relations entre soignants et soignés, pourrait également servir au personnel des EMS ou aux proches des personnes sourdes qui se retrouvent dans l’impossibilité de pratiquer la lecture labiale à l’heure de la généralisation du port du masque. Des discussions sont en cours pour que les masques soient produits en Suisse. La commercialisation est espérée pour le début de l’année 2021. L’objectif de Hmcare est d’atteindre le même ordre de prix que les masques traditionnels sur le marché.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous