Reservé aux abonnés

Les gestes barrières risquent-ils d’affaiblir notre système immunitaire?

Mai 2020 au collège des Buttes de l'établissement primaire de Rolle. | Keystone / Laurent Gillieron

Masque, distanciation sociale, gel hydro-alcoolique, désinfection accrue des surfaces… Depuis plus d’un an, nous avons modifié nos habitudes en matière d’hygiène et de prévention des infections afin de limiter les risques de contagion du Sars-CoV-2. Ces mesures barrières sont-elles susceptibles d’affaiblir notre système immunitaire?

Pourquoi on en parle. Certains membres des mouvements anti-masques et anti-vaccins suggèrent sur les réseaux sociaux que le port du masque ou l’usage de gel hydro-alcoolique pourraient, à terme, nous rendre plus sensibles aux infections virales et bactériennes ainsi qu’aux allergies et aux maladies auto-immunes. Cet argument, inspiré par l’hypothèse hygiéniste, n’est pas totalement absurde. Elaborons.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous