Reservé aux abonnés

Vaud renonce à dépister les soignants non vaccinés

Image d'illustration. | Keystone / Christian Beutler

Pour faire face à la surcharge actuelle du dispositif de testing, le canton de Vaud est contraint de revoir sa stratégie de dépistage. Il vient de suspendre le texte de loi qui imposait aux institutions telles qu’EMS, établissements socio-éducatifs, soins à domicile et centres d'accueil temporaire de soumettre leurs personnels non vaccinés à des tests répétitifs. Parallèlement, le Canton instaure une priorisation du dépistage en faveur des personnes symptomatiques.

Pourquoi c’est notable. L’obligation de tests répétés (au minimum tous les 7 jours), instaurée en août, est désormais laissée au bon vouloir des institutions. Cette mesure, vantée par les autorités cet été, visait à protéger les bénéficiaires de ces institutions. La durée de la suspension du texte n’est pas connue.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous